Aujourd’hui

J’ai voyagé, quelques années,

De villes en villes, de salles en scènes.

En aphonie, chanté des heures durant

Sardou, Lavoine et puis Montant.

De la chanson de Jacques Prévert

En jouant les bals populaires,

En espérant que plus rien ne s’arrête, plus rien ne s’arrête.

Aujourd’hui, on change le ton,

On partage quelques émotions.

R
Les notes nous rassemblent,

La musique te ressemble.

L’écho d’un mot te chante,

La mélodie t’enchante,

Elle t’emporte, te transforme en toi, résonne.

« La, la, la, la, la »

  
Être le soldat inconnu

Dans la bataille des parvenus,

En faire des tonnes enfin pour être élu,

Je te l’avoue ce n’est pas mon truc.

Trouver le droit à la parole,

Être à la place de ton idole,

Un parcours une aventure un peu folle, un peu folle.

Aujourd’hui, on change le ton,

On oublie de faire sensation.

R

 

Paroles : Olivier Loin